Clothes·Crash Test·La mode, la mode, la mode

Vinted ton univers impitoyable

Hello cher lecteur unique,

Je connaissais de nom la plateforme Vinted mais je ne m’y étais jamais intéressée … Et puis un jour une stagiaire de mon entreprise m’a convaincue que Vinted était la solution pour mon armoire qui menaçait de m’engloutir toute entière. Cette découverte tombait à point nommé car j’étais en pleine réflexion concernant ma consommation de vêtements, leur cycle de vie et  surtout j’avais l’impression d’étouffer rien qu’en regardant ma penderie.

Vinted Kézako ?

Vinted c’est une plateforme qui met en relations des acheteuses et des vendeuses de vêtements (vêtements, chaussures, accessoires) en prélevant au passage une commission. Ce qui explique que la plupart du temps on ne finalise pas les transactions sur la plateforme mais IRL.

Maintenant que tu en sais plus je voudrais de parler des aspects pas forcément positifs et des situations qui m’ont faites rigoler et/ou agacer/énerver.

ÉPISODE 1 : IL EST BON MON CAFÉ GRINGO !

La 1ère coïncide avec ma 1ère vente justement, je rejoins une femme à St-Lazare pour lui vendre des chaussures. On avait échangé nos numéros pour mieux se retrouver dans la gare [détail important pour la suite]. La jeune femme arrive hyper souriante et agréable et on effectue la transaction, une fois terminée elle me dit «  je peux te parler 5 minutes ? ». Ma tête :

 britney              

Et là elle m’annonce qu’elle vend du café qui possède de nombreuses vertues dont celle de guérir le cancer. Et oui rien que ça. Du coup je la regardais comme ça :

wtf-gif-tumblr-i2

(alors toi tu es en possession de café qui guérit le cancer et tu m’achètes des chaussures sur le quai de la gare St Lazare pff)

Elle me montre son flyer société (une entreprise pyramidale d’escroc), me fait l’article et à la fin de sa présentation me demande si je veux acheter ou vendre. WTF ?!

harry

Je lui réponds gentiment que je ne bois ni thé ni café et que de toute manière mon copain qui en consomme à une machine Tassimo et que donc par conséquent on ne peut pas être intéressés par son système. On se quitte, elle me met une gentille évaluation et j’oublie la partie désagréable de notre rencontre. Mais ça c’était sans compter sa pugnacité !

Un douzaine de jours plus tard je reçois le sms suivant

weird1

Pas méchante je lui réponds que ça n’intéresse pas mon compagnon.

Elle me répond ceci :

weird2

Et cela

weird3

weird4

Bon à partir de là je n’ai plus répondu et je l’ai bloquée sur mon phone. Mais ça m’a bien agacée étant donné que je ne vends pas mes affaires sur Vinted parce que je suis aux abois mais parce que je trouve intéressant de donner une seconde vie à des vêtements qui dorment dans mon placard contre (faible) rémunération.

ÉPISODE 2 : LE TROC

Souvent quand on poste un article intéressant un grand nombre de messages affluent, ce qui est pénible c’est que malgré le fait d’avoir mis dans la description que l’article n’était pas à échanger mais à vendre on reçoit tout de même des messages comme celui-ci :

echange

Ce qui me fait dire qu’en fait les descriptions ne sont jamais vraiment lues …

ÉPISODE 3 : LA PRESSÉE

Cette cliente-là elle n’a pas le temps pour les formules de politesse. Non justement le temps c’est de l’argent et elle veut payer le moins possible là tout de suite, elle y va franco et attaque sec comme tu peux le voir (ni bonjour, ni merci au passage).

lapolitesse

Bon ben cette cliente  du coup je lui réponds pareil parce que c’est de bonne guerre [non mais ! ].

ÉPISODE 4 : AU CŒUR DE LA COMPÉTITION

Pour en avoir parlé avec ma collègue stagiaire il n’est pas rare que le vendeur des articles convoités gonfle le prix au moment  du paiement de l’article, généralement parce qu’elle se rend compte à la dernière minute que son article est prisé et donc décide de faire grimper la mise. J’ai senti que ça allait plus ou moins m’arriver le mois dernier alors que j’étais à la recherche d’un trench comptoir des cotonniers de seconde main. J’en repère un, contacte la vendeuse, pose plusieurs questions et au moment où j’allais craquer elle m’envoie le message suivant.

competitionpouruntrench

Bon de deux choses l’une je n’argumente jamais pour acheter et je ne me voyais pas lui prouver (avec un peu plus d’argent ?) que son trench je le voulais plus que les autres acheteuses. J’ai donc laissé tomber, du coup alors que j’écris cet article je suis allé vérifier s’il avait été vendu… Et ben non toujours en vente comme quoi ce n’est pas beau de mentir….

ÉPISODE 5 : LA FILLE QUI VENAIT DE LOIN

Encore une fois je vends des chaussures neuves et pas à mon gout via le site. Une femme entame une discussion suivante avec moi [ je ne m’appesantis même plus sur les fautes d’orthographe vu que mon clavier téléphonique m’en fait souvent faire de belles]

nego

Pour vous remettre le contexte je vendais cette paire de chaussures JustFab neuves 19€ (achetée 39.90€) et elle m’en proposait 12€ à châtelet alors que je précise bien dans la description de l’article que je livre principalement à St Lazare ou sur la ligne 13. ET le côté « puisque qu’elles sont depuis longtemps en vente je te propose de t’en soulager MAIS avec une déduction d’1/4 du prix ET à l’endroit de mon choix » ça m’a légèrement gonflée vu que je le répète j’estime vendre mes article à un prix correct mais je ne vais pas les brader non plus.

Je lui propose alors de couper la poire en deux et lui fais une contre-offre à 15€ avec remise à St Lazare et elle me répond ça.

nego1

nego3

En gros pour 15€ je me déplace pas mais pour 12€ oui je veux bien daigner te rejoindre. Comme je suis impulsive je prends des fois du temps pour répondre parce que je me dis que ça n’en mérite pas justement de réponse… Mais des fois c’est bien d’expliquer sa démarche ce que j’ai fait par la suite.

ÉPISODE 6 : L’ARLÉSIENNE

Cette vente se présentait plutôt bien avec une acheteuse qui proposait tout de suite un rdv.

larlesienne

J’ai répondu favorablement à sa demande et de là plus de réponse pendant 20 jours… Et donc 20 jours plus tard je reçois un message

larlesienne1

Et là je me dis que les gens sont culottés sont tout de même, donc parce que c’est son anniversaire elle me prévient 5 heures à l’avance un samedi [donc jour où t’es forcément occupé à je ne sais pas vivre ta vie par exemple] qu’elle aimerait récupérer les chaussures le soir même à Pigalle ?! Donc toujours pas aux endroits mentionnés dans la description produit. Quand même !

ÉPISODE 7 : THE CHERRY ON THE CAKE

Je dois dire en préambule que je suis totalement pour la négociation, mais parfois j’ai l’impression que l’émission de M6 « Les Reines de shopping » a tourné la tête de plusieurs serial shoppeuses.

A savoir que pour moi on peut tenter de négocier, il faut que ce soit bien amené et qu’il y ait un véritable dialogue. Tout le contraire de ce qui s’est produit dans cet exemple. Je vends un 36h de Gérard Darel que je souhaite vendre 90€ et j’ai le droit à ceci :

impolitesse

  • Alors déjà la moindre des politesses serait de saluer son interlocuteur. Elle ne sait pas faire.
  • Puis une offre tellement en dessous du prix de vente qu’elle en devient risible
  • Puis finis pas un « dis ton prix » au mieux elle est ignorante des lois qui régissent ce monde au pire c’est une sauvage.

Malgré tout je continue à penser que c’est un outil pratique et simple pour vendre ses vêtements donc je continuerais à l’utiliser. Par contre ce que j’ai appris à faire c’est à couper court dès que la personne est impolie et qu’il n’y a pas de feeling.

Et toi utilises-tu ce type de plateforme pour vendre tes vêtements/objets ?

Publicités

3 réflexions au sujet de « Vinted ton univers impitoyable »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s